Rappelez-vous…

Dans son dernier entretien (lien), Miss H. Padler a proposé de revenir en détail sur son activité de recherche de talents et sur la triade entreprise-recruteur-candidat. Quand une société confie la recherche de son prochain collaborateur au cabinet en ressources humaines MYhumanPARTNER, c’est avec la volonté de voir aboutir le recrutement de sa pièce manquante et surtout de mettre en poste un salarié aux fortes valeurs ajoutées professionnelles. L’interaction client-recruteur est forte et va donner l’impulsion à la recherche pour que le candidat idoine émerge. Efficacité et expertise sont les deux chevaux de bataille de Miss H. Padler pour transformer la volonté en certitude. Nous lui laissons maintenant la parole !

Miss H. Padler, deux mots pour définir le recrutement ?

Le recrutement est synonyme d’étapes, qui ont chacune leur importance. Quand une entreprise nous signale ses besoins, je suis d’abord en mode recherche puis je sélectionne les profils adaptés. Je suis l’intermédiaire indispensable et je dois allier en chaque candidat de ma sélection les compétences métiers requises mais aussi la variable potentiel humain. À l’ère du digital, les outils sont de plus en plus nombreux dans l’aide au recrutement et je peux aisément identifier puis sélectionner les profils les plus adéquats, mais être avec les candidats dans l’échange verbal ou la rencontre reste un canal essentiel de prise de décision. Un entretien, quelle que soit sa forme, peut être décevant en comparaison avec la personne présentée sur le CV ! Les bonnes pratiques s’allient au caractère de chaque recruteur. Il suffit parfois d’un indice pour faire la différence entre deux candidats. Disons que laisser s’exprimer un peu son instinct peut être payant !

MYhumanPARTNER accompagne toutes les entreprises qui le souhaitent mais possède avant tout une spécialité dans la recherche de profils en Ingénierie et en Banques et Assurances. La démarche de chaque recrutement reste identique ?

Mon but est de trouver la bonne personne ou… personne ! En effet, l’entreprise qui prend contact avec le cabinet a analysé en amont ses besoins dans une logique d’organisation et de stratégie. La fiche de description du poste doit être complète et absolument précise et les critères de l’emploi définis. Mais notre savoir-faire c’est aussi d’accompagner une entreprise dont le besoin est plus ajusté quel que soit son secteur. Une fiche de poste qui nous arrive pour placer un profil identique à celui qui quitte la société c’est la norme, mais l’entreprise peut aussi avoir besoin d’un réaménagement de poste ou d’une redéfinition de la fonction. MYhumanPARTNER entre là aussi en jeu. La suite reste la même, chercher, présélectionner et décider de présenter un ou plusieurs profils au client !

Votre détermination est impressionnante. Mais au-delà, quels sont les enjeux de vos démarches de recrutement ?

Je réitère le fait que les besoins de l’entreprise doivent être correctement identifiés et énoncés. Cela étant dit, je suis aussi garante des discriminations qui peuvent se présenter. Mais surtout j’entretiens, par expérience et conviction, des démarches actives pour identifier de nouveaux profils, sûrement plus atypiques et déroutants au premier abord mais qui sont souvent source de richesses insoupçonnées pour une entreprise. Les outils dédiés au recrutement sont très utiles et permettent de dégager à la fois des caractéristiques professionnelles mais aussi de personnalité.  L’enjeu d’un recrutement, c’est en amont des étapes à respecter et en aval une intégration en entreprise réussie.

Une entreprise a donc tout intérêt à solliciter vos services si elle souhaite recruter vite et bien ?

Effectivement, du côté recruteur et grâce à des outils et des réseaux, nous avons accès à un vivier diversifié de candidats. D’un autre bord, c’est aussi l’occasion de diffuser une image valorisante d’une société. Si elle recrute, c’est qu’elle se développe. Un signe positif envoyé au candidat ! Et l’occasion de voir affluer des profils moins académiques, qui ont envie d’apporter leur pierre à l’édifice comme nous l’avons évoqué plus haut. Cette fameuse marque employeur n’est pas à négliger bien au contraire. Des valeurs fortes, un positionnement alternatif, une attention particulière portée à son personnel peuvent faire la différence dans le choix de poser sa candidature. C’est un processus gagnant-gagnant : l’entreprise voit arriver en interne des compétences abouties, et de l’autre, le candidat en plus de sa grande motivation, apporte une analyse et un regard nouveau sur les problématiques de son futur environnement de travail.

Vos réponses confirment que recruter doit se faire en tenant compte de tout un panel de données. Ne pas se tromper, une simple question d’organisation ?

La préparation reste la donnée-clé. Le responsable de recrutement manipule du concret, – des compétences, des diplômes – et de l’impalpable, – personnalité, feeling – au service d’un besoin tout à fait évaluable, une fiche de poste. C’est vraiment l’amont qui détermine la direction que prendra le trio candidat-recruteur-employeur.

Pour répondre au besoin de recrutement, il y a donc une adéquation poste/profil, de la complémentarité entre collaborateurs et de l’instinct ! Les équipes de demain et leur efficience en dépendent. Mon cerveau se partage donc le travail, entre rationalité et créativité ! Je n’oublie pas de garder le contact avec les candidats qui ne sont pas retenus pour un poste. Le savoir-être se place aussi du côté du responsable du recrutement et il faut savoir expliquer la suite à chacun.

Et c’est dans l’idée aussi de les recontacter un jour pour une belle offre d’emploi. Tiens, plaçons-nous du côté du candidat lors de notre prochaine entrevue. Je suis sûr qu’il a beaucoup à nous dire…et à vous apprendre !

Vous avez besoin d’échanger encore sur le sujet ? N’hésitez pas à prendre contact avec le cabinet MYhumanPARTNER.